5 jours dans le Nord de la Corse

5 jours dans le Nord de la Corse

Début juin, nous avons pu profiter de 5 jours de détente et de découverte de la Corse du Nord après avoir parcouru le GR 20 du Sud au Nord. Nous avons terminé notre randonnée à Calenzana, à quelques kilomètres de Calvi.

On peut dire qu’on est littéralement tombé sous le charme de la Corse, côté montagne pour les paysages grandioses, côté mer pour les villages paisibles. On a eu la chance de découvrir l’île de beauté début juin avant la haute période touristique, ça aide!

A Calvi, on a séjourné une nuit dans un super hôtel pour un max de confort et un vrai petit déjeuner. Pour notre deuxième nuit, nous avons repris nos bonnes vieilles habitudes en camping.  Les deux sont tops, il existe d’ailleurs une multitude de campings à l’ombre des pins, le long de la plage du centre ville. Tout est accessible à pieds. Malgré tout, on aurait aimé en voir plus mais avec nos jambes en compote et sans voiture de location on était très limités!

Les copains, post GR 20 et la fameuse pêche au thon ahah

Dans cette station balnéaire, on a adoré les terrasses des restaurants au bord du port, les glaces XXL, les petites ruelles et les restaurants aux menus qui donnent envie! On a bien sûr découvert la citadelle, et on a même eu la chance d’entendre des chants corses aux abords d’une église. La balade est vraiment très agréable. La vue est plongeante sur la Méditerranée d’un bleu intense et la montagne toujours présente, en toile de fond. 

Nous avons ensuite pris la fameuse locomotive qui rallie Calvi à l’île rousse. On en a profité pour s’arrêter sur une petite plage. Si vous avez le temps vous pouvez ainsi aller de crique en crique pour rejoindre l’île rousse.

On a adoré ce petit village à l’ambiance conviviale. Une fois encore on a surtout privilégié le repos, la balade et … la bonne bouffe!

La balade sur le port au coucher du soleil vaut le détour! Si vous avez le courage vous pouvez aussi monter jusqu’au phare. La vue sur l’île rousse y est magnifique!

Coucher de soleil sur l’île rousse

N’ayant pas de voiture de location nous avons parcouru le reste du Nord de la Corse en stop. Nous nous sommes positionnés dans des endroits safe et stratégiques. Ou du moins on a essayé. Pour notre premier trajet, Ile rousse – Saint Florent, on a attendu… longtemps, et il faisait chaud, très chaud! Mais un gentil monsieur a fini par s’arrêter et nous a avancé jusqu’à un embranchement. Là, la deuxième voiture qui est passée s’est arrêtée. On est tombé sur Olivia, la plus gentille des nanas! Incroyable mais vrai, elle nous a déposé dans un camping et s’est mise à notre disposition si besoin malgré son travail. On n’en revenait pas!

Vue sur l’île rousse depuis le phare

Dans la région de Saint Florent, nous avons eu le temps de découvrir le fameux désert des agriates.

La plupart des touristes y vont en bateau, nous on a décidé de le faire à pieds (car on n’avait pas eu assez avec le GR20 😉 ). Si vous prenez la même option que nous, partez de bonne heure. Il faut facilement compter 3/4h de marche pour atteindre la première crique de Loto et il fait vite très chaud. Plus que la crique, on a adoré les mini plages de sable blanc tout le long du sentier et ce sentiment de quiétude avec la montagne en trame de fond.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Le deuxième jour nous avons visité Saint Florent qu’on appelle aussi le petit Saint Tropez. On a adoré les petites boutiques et les maisons les pieds dans l’eau.

Et surtout, on nous a recommandé un restaurant de ouf qu’on recommande vivement : l’auberge du pêcheur. C’est un copain (coucou Christophe) qui nous a conseillé l’adresse. J’avoue qu’au départ on s’est un peu demandé où on atterrissait. Il s’avère que ce succulent restaurant de poisson est situé derrière une poissonnerie. Il faut la traverser avant de découvrir un petit coin de paradis. Leur philosophie? Du bateau à la boutique, une valorisation immédiate! On y a mangé les meilleurs sushis de notre vie… mais pas que! Du poisson ultra frais. Le chef respecte le produit et le sublime au mieux. Je ne vous en dis pas plus, je vous laisse découvrir par vous même 😉 vraiment, il faut y aller!

Petite crique du désert des agriates, Saint Florent

Après ce repas qu’on n’est pas prêts d’oublier, on a filé vers Bastia, notre ville coup de coeur.

Nous avons adoré l’ambiance, les maisons colorées et le linge étendu sur les balcons qui donnent des impressions d’Italie. Dépaysement garanti.

Bastia, la belle

Lorsque l’on grimpe en haut de la citadelle, on surplombe le port où vont et viennent les nombreux ferrys. Le contraste entre la mer d’un bleu azur et les maisons colorées vaut vraiment le détour.

Port de Bastia

Petite rue de Bastia

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*